Thaïlande : Bangkok

Notre tout premier voyage en Asie et ce, dans un contexte bien particulier, car la Thaïlande et tout particulièrement Bangkok était en deuil suite à la mort du Roi.

Parenthèse royale : le 13 octobre 2016 s’est éteint Bhumibol Adulyadej. Le monarque, qui a régné sur la Thaïlande pendant 70 ans, était extrêmement populaire et respecté. Le deuil durera un an avant la crémation du Roi. Son image, sa parole étaient très présentes pour le Thaïlandais et son statut pourrait s’apparenter à celle d’un demi-dieu.

Par conséquent, notre séjour à Bangkok lors des tout premiers jours du deuil est un expérience rare mais ne reflète pas ce qu’est un séjour à Bangkok dans des conditions « normales ».

Le vol

Nous en avions besoin de ce voyage à 2, de ce break pour casser la routine auto boulot marmots dodo!

Alors c’est parti en duo, direction Bangkok via Istanbul avec Turkish Airlines.

Paris Istanbul avec une heure de retard, mais très agréablement surpris par la qualité du service: tablette interactive personnelle avec des centaines de films, de pistes audio et de jeux à disposition tout au long du vol, avec en prime vue webcam sous l’avion et sur le nez pour vivre le décollage et l’atterrissage comme le pilote. Les repas sont copieux et bons, assez incroyable pour le souligner.

Excellent vol Istanbul Bangkok également.

dsc_4208

dsc_4209

Premiers pas à Bangkok

Une fois, à Bangkok nous prenons l’airport railway (moyen le plus pratique pour rejoindre la ville depuis l’aéroport) puis le métro pour nous rendre à un embarcadère au bord du fleuve.

Beaucoup de monde attend au bord du  Chao Phraya qui s’écoule paisiblement alors qu’un ballet incessant de bateaux de toutes tailles le sillonne frénétiquement.

Il y a 2 colonnes d’attente, bateaux pour touristes ou bateaux pour locaux. Pourtant les arrêts et les « prestations »  sont exactement les mêmes. Seule différence, le prix, 3 fois plus élevé.

Le trajet nous dévoile une vision très hétéroclite de la ville.

dsc_4219

Nous rejoignons l’arrêt Tha Thien qui donne au coeur du centre historique avec l’objectif de visiter Wat Pho.

Wat Pho

À peine arrivés devant le Wat Pho, célèbre pour son immense bouddha couché, qu’un Thaïlandais nous aborde en nous demandant d’où nous venons et ce que nous venons visiter. Suite à notre réponse, sans aucune gêne, il nous explique que celui-ci est fermé pour la pause de midi et qu’on doit prendre le tuk tuk de son ami pour aller visiter un autre, qui lui, chance incroyable, ne ferme pas le temps de midi.

dsc_4232

Pas très sûrs de nous, mais suspicieux à cause des allers-venus à l’entrée du temple, nous arrivons à nous en défaire et entrons dans le temple… qui est tout à fait ouvert !

Il est midi, il fait très chaud et humide, nous nous traînons un peu difficilement avec nos sacs…

dsc_4239

Le temple est immense et très fréquenté, notamment la salle où se trouve le bouddha couché, la visite étant ponctuée de petits clongs sourds et métalliques comme le bruit de gouttes d’eau sur une toiture. En effet, de l’autre côté du bouddha des visiteurs égrènent des poignées de pièces dans de petits pots.

Ici et là, des photos du Roi sont installées et au pied de celles-ci, de nombreuses fleurs.

Nous ne savons pas trop où donner de la tête tant le décor est chargé.

dsc_4243

dsc_4237

Carte 3g = une bonne affaire !

Après avoir récupéré notre bouteille d’eau offerte avec la visite, nous voulons prévenir nos proches de notre arrivée ; essais d’appel infructueux malgré la vérification auprès de Sfr avant le départ, merci à eux ! Du coup nous prenons une carte sim « touristes »  True H, avec 3g illimitée et 20′ d’appels. Excellente initiative car du coup nous avons accès à internet tout le temps, bien pratique pour pouvoir utiliser gmaps notamment. La sim coûte 299baths soit environ 8€, une très bonne affaire quand les opérateurs français tarifent la minute à 2,20€ sans internet !

Tuk-tuk à travers la ville

Un peu fourbus, nous constatons avec dépit que nous sommes à plus de 30′ de marche de notre hôtel, nous marchandons alors un tuk-tuk. Après 4 tentatives, nous obtenons un trajet direct pour 100 baths (2,5€), direct car les tuk tuks ont apparemment la fâcheuse habitude de faire des détours par les boutiques de quelques-unes de leurs connaissances.

dsc_4246dsc_4250

Nous arrivons à Chinatown. Beaucoup d’embouteillages, buildings et enseignes à perte de vue, innombrables petits restaurants de rue, les « Street food » comme partout à Bangkok. Ce sont, le long des trottoirs, des marchands ambulants qui proposent de la nourriture à toute heure.

Une ville en deuil

Après une douche et une micro sieste, nous reprenons notre visite de la ville. Bateau pour rejoindre l’hyper-centre et nous marchons en espérant pouvoir visiter le Wat Phra Kaew. Cependant, rien n’est moins sûr: le roi de Thaïlande est mort une semaine avant notre venue. Le pays est en deuil, des photos de lui sont partout, dans les temples, sur les façades des hôtels, dans les rues… Les chaînes de télévision sont en noir et blanc et ne diffusent que des extraits de sa vie ou de longues pauses sur sa photo. La ville semble à l’arrêt par rapport aux descriptions qu’on nous en avait fait.

En approchant du palais royal, les rues sont bloquées, des milliers de thaïlandais sont sur les trottoirs ou sur les pelouses, tous vêtus en noir.

dsc_4254
Boulevards bloqués, thaïlandais vêtus de noir, Bangkok est en deuil

À l’entrée du temple d’où sort un flux incessant de gens venus rendre hommage au défunt monarque, il est indiqué que son accès est réservé aux thaïlandais.

dsc_4257

Nous ne pouvons donc pas y entrer mais découvrons l’intensité de la douleur des thaïlandais, qui se regroupent tout autour de ces lieux symboliques. Bien sûr, ils n’oublient pas de faire à manger !

dsc_4259

Ici ou là, à manger ou de l’eau sont distribués aux passants et nous continuons notre marche un peu plus au nord vers le khao San, quartier très prisé des routards et fêtards. Beaucoup de commerces, de guesthouses et de restaurants avec un passage sur quelques rues piétonnes qui ramènent au bord du fleuve. Mais le quartier est désert ou presque.

dsc_4263

dsc_4264

dsc_4271

Nous arrivons dans un parc en bordure de fleuve, agréable parenthèse de verdure après ces premières heures d’embouteillages,  de bruit et de foule.

dsc_4275

dsc_4279

Une dizaine d’arrêts sont possibles le long du fleuve et aux heures de pointe les bateaux des « locaux »  ressemblent un peu à notre métro. Il est environ 18h, nous devons prendre un ticket. Il y a 2 guichets côte à côte, celui pour les bateaux « touristes » et celui pour les locaux. Au 1er guichet l’employée ne lève même pas son nez de son téléphone et marmonne juste un prix au lieu de nous répondre. Nous passons alors à côté, le guichet pour les drapeaux oranges, les bateaux pour locaux, mais nous percevons rapidement une gêne… Finalement la vendeuse nous fournit un billet sans grande conviction, bonjour l’ambiance. Il nous semble que même si rien n’est notifié ni clairement dit, les thaïlandais n’apprécient pas que les touristes prennent ces bateaux.

Cet épisode nous confirme nos premières impressions, il n’est pas évident de parler avec les gens de Bangkok, d’une part leur anglais n’est pas évident à comprendre (prononciation différente de la nôtre), d’autre part ils ne semblent pas très enthousiastes à l’idée de nous parler… Probablement une ambiance particulière due au décès du roi.

Après une nouvelle halte à notre hôtel (Royal Bangkok @Chinatown) pour profiter de la vue à la piscine qui se trouve sur le toit, nous allons manger dans un restaurant également en « rooftop », https://www.tripadvisor.fr/3161861?m=19905, le river vibe  restaurant and bar, une adresse bien agréable tant pour le cadre que le contenu des assiettes.

dsc_4291

En revenant à pied à l’hôtel, nous constatons que le Street food, c’est du non-stop et certains trottoirs se transforment en salle de restaurant !

dsc_4285

dsc_4290

Par contre il faut bien constater que la vie nocturne est totalement en veille depuis le décès du Roi.

Les Klongs

Le lendemain, nous commençons la journée par les incontournables « Klongs », les canaux de Bangkok. S’il fallait répondre à la fameuse question, « que faire à Bangkok ? », nous répondrions la visite des Klongs tant celle-ci nous a plu.

On loue un longtail boat (possibilité de le partager pour baisser le prix), et nous voilà à traverser des paysages très variés entre maisons sur pilotis, marché flottant et temples.

dsc_4298

dsc_4307

dsc_4310

dsc_4334

dsc_4343

La maison de Jim Thompson

Un coup de tuk tuk et nous voici dans le quartier Siam où nous souhaitons visiter la maison de Jim Thompson et un des grands centres commerciaux de Bangkok, le Mbk.

Petit oasis de verdure et de calme, la maison de Jim Thompson est un hommage à la tradition et au savoir-faire thaïlandais. Il s’agit d’une maison entièrement réalisée en bois selon les coutumes du pays. La visite est guidée en anglais ou en français et le charmant petit jardin permet d’attendre son tour dans un cadre ravissant.

dsc_4353

dsc_4357

dsc_4356

MBK

Après le calme et la tradition, plongée dans la modernité avec une virée dans le MBK, gigantesque centre commercial avec des centaines de boutiques en tout genre.

dsc_4360

dsc_4359

Et il est déjà l’heure de se rendre à l’aéroport de Don Muang pour notre vol vers Chiang Mai.

Pour résumer :

Que voir à Bangkok ? Que faire à Bangkok ?

Temples et Palais : Difficile de choisir parmi tous les temples de la ville. Néanmoins, il semble que le temple du Bouddha couché (Wat Pho) et le Wat Phra Keo soient les 2 incontournables. Le Palais Royal est également à voir, le Roi étant très important pour les Thaïlandais et les habitants de Bangkok en particulier.

Les Klongs : Faire une balade en bateau sur les Klongs, une expérience inoubliable !

Shopping : Le Terminal 21 semble un cran au-dessus du MBK. Néanmoins ce dernier devrait satisfaire la majorité des voyageurs.

La Maison de Jim Thompson : une parenthèse verte et historique pendant votre séjour à Bangkok !

Musée : Le MOCA (Musée d’art contemporain)

Parc : le Parc Lumpini

Gastronomie : Street food, street food et encore street food !

 

Thaïlande.png

À suivre… Chiang Mai

Puis Krabi.

 

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Merci pour ce partage d’expérience ! Le temple est splendide…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s