3 jours à Barcelone avec des ados

Les vacances de la Toussaint 2017 ont été, pour Numéro 1, Numéro 2 et moi-même, l’occasion d’un séjour de 3 jours à Barcelone. Séjour lors d’une période un peu spéciale car la ville venait, quelques semaines auparavant, d’être frappée par un terrible attentat et l’actualité de la région était toute entière tournée vers les revendications d’indépendance. 

NOTE : cette page est une ancienne version de notre blog, vous retrouvez la nouvelle version ici ! 

JOUR 1

Un trajet sans encombre

DSC_1452.jpg
Temps pourri à Paris…

Voiture jusqu’à Orly, vol sur Transavia et leurs habituels 737, nous voilà à l’aéroport de Barcelone sous un temps estival qui nous accompagnera tout au long du séjour.

20171024_130224.jpg
Vue sur la Méditerranée
DSC_1457.jpg
Aéroport de Barcelone

Métro à dompter ! 

Si le fonctionnement du métro, pour trouver quelles lignes utilisées et s’orienter dans les couloirs, est très facile, la tarification nous a posé quelques soucis.

A la sortie de l’aéroport, on avait prévu de prendre le train, puis le métro, le but étant de rallier le centre historique pour s’y promener avant de prendre possession de notre airb’n’b. Mais, en voyant les panneaux « métro », je décide de le prendre, me disant que c’est peut-être comme le RER à Paris en venant de CDG, avec le même ticket, on peut rejoindre le centre même avec des correspondances. Mauvais choix !

En effet, une fois arrivés à notre 1ère correspondance, notre ticket ne passe pas et il faut prendre un autre ticket. Je choisis un peu au pif un ticket « 1 zone », vu qu’on était près du centre, mais re-mauvais choix, à la 2ème correspondance, notre ticket n’est plus bon et il faut en prendre un 3ème !

Bref, petit conseil, si vous allez au centre de l’aéroport, prenez le train (RENFE) puis un ticket de métro pour la suite de votre trajet !

Barri Gotic

Nous voilà dans le Barri Gotic, sur les fameux Ramblas. A l’origine ce terme est utilisé pour désigner un cours d’eau, un écoulement important suite à de fortes pluies vers la mer. Ce sont donc des artères perpendiculaires à la mer, qui y descendent.

Les Ramblas de Barcelone sont très larges, avec un grand trottoir au centre. Par contre, dès qu’on bifurque, on se retrouve dans de petites ruelles et placettes ombragées très sympas.

On flâne donc en observant les jolies façades.

DSC_1457.jpg
Jolie façade à l’angle des Ramblas. On va prendre la petite ruelle à droite direction plaça del Pi

Nous arrivons à Plaça Del Pi. Avec le fameux pin qui donne le nom à cette place et l’église Santa Maria. Nous venons à peine d’arriver, je n’ose donc proposer aux ados de visiter cette église. Histoire de leur laisser un peu de répit !

DSC_1459.jpg
Plaça Del Pi

On apprécie la succession de petites places et de ruelles sans circulation.

DSC_1462.jpg
Ruelle du Bari Gotic

Nous passons par Plaça Nova où des vestiges de la muraille romaine jouxtent la cathédrale. On voit les 2 tours romaines qui flanquent la porte Del Bisbal. Délicieux mélange de styles et d’architectures.

DSC_1464.jpg
Porte Del Bisbal, plaça Nova

Nous prenons ensuite le Portal de l’Angel afin de remonter vers la place de Catalogne. Cette avenue est piétonne et est une des artères commerciales principales de la ville.

DSC_1466.jpg
Belle façade sur le portal de l’Angel
DSC_1467.jpg
Portal de l’Angel

Nous arrivons alors sur la place de Catalogne. Immense place que nous trouvons sans grand intérêt.

DSC_1470.jpg
Plaça de Catalunya

Nous redescendons les Ramblas et passons par le fameux marché la Boqueria. Ce marché existerait depuis le XIIIème siècle. On y trouve aujourd’hui de nombreux stands qui semblent surtout destinés aux touristes avec des tapas, de la charcuterie, des fruits, des fruits de mer… Un endroit très fréquenté et qui ouvre sévèrement l’appétit !

DSC_1473.jpg
La Boqueria

DSC_1475.jpg

DSC_1477.jpg

Nous continuons notre balade en bifurquant à droite des Ramblas pour atteindre cette délicieuse construction gothique du XVème siècle, l’antic hospital santa Creu.

DSC_1482.jpg
Antic hospital Santa Creu

Le patio est un véritable petit paradis ! Ombragé, le soleil distille quelques doux rayons pour éclairer ici une branche d’arbre, là un passage voûté…

DSC_1483.jpg

DSC_1485.jpg

DSC_1489.jpg

Détour spécial skateurs

Avant de rejoindre notre airB’n’B, j’ai choisi de nous faire marcher jusqu’au musée d’art contemporain.

DSC_1492.jpg
MACBA : museu d’art contemporari de Barcelona

Ce musée se trouve plaça del Angels et présente de nombreuses oeuvres contemporaines mais si nous y passons, c’est surtout parce que c’est un « spot » bien connu des skateurs. De nombreux jeunes s’y retrouvent pour tenter des figures plus ou moins contrôlées, filmées par de nombreux spectateurs. Numéro 1&2 regardent, impressionnés, et après quelques belles gamelles, nous quittons les lieux.

_20171024_155340.jpg
Ca sent la gamelle à la réception !

Finalement, nous terminons cette 1ère grande marche dans la ville au parc Juan Miro, qui se trouve à 300m de notre logement. Ce parc est très arboré et encore fleuri. Il donne sur les arènes, reconverties en centre commercial. En effet, la corrida est interdite en Catalogne depuis 2011.

DSC_1501.jpg
Parc Juan Miro
DSC_1503.jpg
Parc Juan Miro

L’endroit est paisible et agréable. On entend et distingue les perruches qui ont fait leur nid au sommet des palmiers, exotique !

DSC_1505.jpg
Vue sur les arènes

Dans de nombreux endroits publics de la ville, il y a un accès wifi gratuit. Fort bienvenu dans notre cas, car après avoir sonné chez la personne qui nous loue une chambre privée chez lui, aucune réponse. On peut ainsi le joindre sur l’appli AirBnB et après un peu d’attente nous pouvons accéder à notre chambre.

Tapas ! 

Près de notre logement, on trouve un petit restaurant bien noté sur TripAdvisor qui se nomme Roux bar ; notre 1er repas 100% tapas ! Les ados adorent, ils peuvent goûter à plein de plats différents.

JOUR 2 

Tour guidé sur des vélos en bambou

Que faire à Barcelone le 1er jour ? Voilà une activité que nous vous conseillons pour vous familiariser avec la ville.

Pour cette première vraie journée complète, nous avons réservé un tour guidé afin d’avoir une vue générale de la ville et de recueillir quelques explications et conseils de la part d’un local. Ce tour, petit bonus, s’effectue sur de beaux vélos en bambou. Pour lire le détail de cette activité, rendez-vous sur l’article dédié.

Ce tour guidé commence à proximité des Ramblas, puis nous rejoignons la colonne/statue de Christophe Colomb. Nous longeons ensuite la plage de la Barceloneta jusqu’au fameux hôtel W.

DSC_1519.jpg
Hôtel W, au bout de la Barceloneta

Le long de la Barceloneta, nous remarquons de petits terrains de tennis où les joueurs frappent la balle avec une raquette pleine et peuvent utiliser les murs en plastique transparent comme au squash. Notre guide nous indique qu’il s’agit de padel et qu’en Espagne, ça a la côte au point de détrôner le tennis (cliquez ici pour avoir plus d’infos sur ce sport).

Nous faisons une petite pause pour admirer la méditerranée et la Barceloneta.

DSC_1521.jpg

DSC_1523.jpg

DSC_1525.jpg
Vue sur la Barceloneta

Il est 11h et la plage est quasi déserte. Notre guide nous explique qu’avant les JO, la plage était de cailloux et que le sable a été apporté pour l’occasion.

DSC_1526.jpg

On est fin octobre, et pourtant cette balade nous fait revenir au coeur de l’été !

Nous passons devant l’Estel Ferit, sculpture échouée sur la plage.

DSC_1535.jpg
L’Estel Ferit, cette tour métallique penchée plantée au milieu de la plage

Une fois arrivés au port Olympique, une belle vue sur la Barceloneta s’offre encore à nous.

DSC_1539.jpg

Nous nous éloignons de la plage et passons par l’ancien village olympique.

DSC_1542.jpg

DSC_1543.jpg

Nous entrons ensuite dans le parc de la Ciutadella. Superbe parc où nous faisons une pause devant le parlement de Catalogne où notre guide nous donne quelques pistes pour comprendre les évènements récents en rapport avec l’indépendance de la Catalogne.

DSC_1546.jpg
Parlement de Catalogne
DSC_1548.jpg
Lac du parc de la Ciutadella

Pause photo obligatoire devant la superbe fontaine du parc.

DSC_1552.jpg
Parc de la Ciutadella, cascade dessinée par Josep Fontseré

Nous passons par l’Arc de Triumpf avant de plonger dans le quartier El Born. Ce quartier, qui se situe plutôt à l’est du barri Gotic, abrite le musée Picasso et l’église Santa Maria Del Mar notamment. On retrouve de nombreuses ruelles pleines de charme, quelques places sympas et des magasins plus originaux qu’ailleurs.

DSC_1560.jpg
Au détour d’une ruelle d’El Born

Le tour continue avec un passage devant l’impressionnant palau de musica Catalana.

DSC_1563.jpg
palau de musica Catalana

Nous passons de nouveau sur plaça Nova afin de voir la catedral.

DSC_1564.jpg

Puis notre parcours fait une pause dans le Bari Gotic sur la place Sant Felip Neri, charmante place ombragée mais également symbole de la répression contre les Catalans lors de la dictature de Franco.

DSC_1569.jpg
Plaça Sant Felip Neri

Nous passons sous un autre incontournable de la ville, le pont sur la Carrer del Bisbe (rue de l’Evêque) qui relie le Palau de la Generalitat avec la Casa dels Canonges.

DSC_1571.jpg

Il est temps de passer devant le Palau de la Generalitat, investi par les journalistes qui attendent toute éventuelle allocution du leader catalan…

DSC_1573.jpg
Pour l’instant, les 2 drapeaux catalan et espagnol cohabite sur le toit. Cela ne devrait pas durer…

Le tour se termine par la place Reial où l’on peut voir les lampadaires conçus par Gaudi.

DSC_1574.jpg

Il est midi et en 2 heures, nous avons vu les points principaux qui jalonnent le parcours de tout bon touriste à Barcelone ! Cette balade à vélo est vraiment sympa car en plus de voir l’essentiel, nous avons appris plein de choses. Il est temps de tester un burger au guacamole chez BurgerKing à la plus grande joie des ados avant de rejoindre une autre attraction touristique majeure.

Sagrada Familia

Est-il bien utile de la présenter. Non ! Alors juste quelques photos…

Nous avions réservé sur internet nos billets (15€/adulte, 11€/ado), qui convoquent à une heure précise, et ce fut une bonne idée, car nous n’avons pas attendu une minute avant de pouvoir entrer. Le lieu est plein de touristes, smartphones et barres de selfies à la main qui rendent le lieu, disons, beaucoup moins mystique ! Pour ma part, l’intérieur m’a un peu déçu, même s’il faut reconnaître que l’architecture et le style sont vraiment à part.

DSC_1577.jpg

DSC_1585.jpg

DSC_1591.jpg

DSC_1596.jpg

DSC_1602.jpg

Une fois la visite terminée, nous nous dirigeons vers les fameuses « casa » Gaudi et autres.

Les Casa

Nous commençons par Casa Terrades. Citons modestement Wikipedia : « La maison fut construite en 1905 sur commande des sœurs Terrades qui voulaient fusionner trois immeubles de leur propriété. Puig i Cadafalch projeta un bâtiment d’aspect médiéval, avec des éléments qui rappellent le gothique européen. Une des caractéristiques de ce bâtiment sont ses six tours, couronnées par des pointes singulières et coniques qui valent au bâtiment son surnom de « casa de les punxes » (maison des pointes). »

Cette maison est immense, imposante et originale !

DSC_1606.jpg
Casa Terrades
DSC_1607.jpg
Casa Terrades

Nous passons ensuite devant Casa Mila ; construite par Gaudi entre 1905 et 1910, inscrite à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, elle ne nous a pas particulièrement plu.

DSC_1611.jpg
Casa Mila

Par contre, un peu plus loin, nous admirons Casa Batllo, hyper connue, mais vraiment sublime !

Il s’agit d’un édifice moderniste conçu par Gaudí, de 1904 à 1906. Elle est située au 43 Passeig de Gràcia à Barcelone.

DSC_1612.jpg
Casa Batllo
DSC_1614.jpg
Casa Batllo

Juste à côté, on peut admirer casa Lleo i Morera.

DSC_1616.jpg
casa Lleo i Morera

De retour vers notre logement après cette grosse journée, nous nous mettons à devenir des admirateurs d’architecture et remarquons cette façade superbe :

Nos pieds commencent à souffrir et nous nous offrons un peu de repos jusqu’à la fin de l’après-midi.

Barcelona by night  evening

Le soleil est sur le point de se coucher, nous rejoignons la plage car j’espère notamment, pouvoir photographier un coucher de soleil. Encore eut-il fallu que je regarde attentivement la carte… L’orientation n’est pas la bonne, il faudrait être au Montjuic pour pouvoir prendre une telle photo. Tant pis, l’atmosphère sur la Barceloneta le soir est très agréable. Des gens sont encore sur le sable, certains se baignent. Un nudiste, perdu au milieu des non-nudistes, parcourt la plage, bedaine en avant. Les « paillotes » locales nous tendent leurs bras et nous en choisissons une au hasard, enfin, surtout pour son emplacement qui ouvre la vue vers l’hôtel W.

DSC_1619.jpg

DSC_1623.jpg
Vue du resto installée sur la plage. Au fond, l’hôtel W

DSC_1629.jpg

Beaucoup de gens se promènent, quelques skateurs profitent de l’espace lisse pour effectuer des figures. Il fait encore étonnamment doux.

En rentrant, nous passons sur les quais pour rejoindre le métro. D’innombrables vendeurs à la sauvette tentent de refourguer moult copies de chaussures de sport et autres accessoires de mode. Voilà qui nous ramène à la dure réalité de la vie des migrants après cette parenthèse magique sur la plage….

 

JOUR 3

Au programme du matin, nous nous rendons au parc Guell.

Nous prenons le bus, prévoyant de revenir à pied en descendant dans les rues avoisinant le parc.

Sur le chemin, entre 2 changements, nous tombons sur une autre façade splendide.

DSC_1635.jpg

Nous arrivons avant 10h, et pourtant, de nombreux touristes sont déjà là ; des bus sont garés sur le parking, amenant groupe de touristes et enfants espagnols venus s’amuser et visiter le parc.

Ce parc est une autre réalisation de Gaudi. Il se trouve sur une colline et permet d’avoir une belle vue sur la ville. A ce propos, pour pouvoir prendre la photo de la dite belle vue, allez-y l’après-midi… Parce que le matin, ça donne ça :

DSC_1650.jpg
Vue sur la ville…en contre-jour

Tout semble s’inscrire naturellement dans le paysage, notamment les colonnes, originales et presque végétales !

DSC_1644.jpg
Parc Guell : Un oeuvre qui s’inscrit naturellement dans le paysage

On parcourt le parc en flânant, dans une atmosphère très particulière. Quelques musiciens y participent.

DSC_1649.jpg

Nous choisissons de ne pas aller dans la partie « monumentale », payante, qui est en travaux.

DSC_1655.jpg

Des arcades fantasmagoriques s’ouvrent à nous après être passés devant le musée Gaudi.

DSC_1658.jpg
Le musée
DSC_1666.jpg
Des arcades mi-arbre, mi-animal à écailles
DSC_1672.jpg
Une autre entrée

DSC_1675.jpg

Nous redescendons vers le centre de la ville (le parc Guell se trouve au nord-est). Comme sur beaucoup d’immeubles, les Barcelonais expriment leur opinion vis-à-vis de l’indépendance à leur fenêtre : drapeau espagnol ou drapeau catalan.

DSC_1677.jpg
Les habitants expriment leur opinion en étendant le drapeau de leur choix

Nous passons devant cette fresque de street art devant une école.

DSC_1678.jpg

Notre itinéraire nous mène jusqu’au métro Joanic où j’ai repéré un restaurant libanais, nommé Ugarit. Excellent choix, puisqu’il propose de très bons plats et de plus en tapas, ce qui permet de tester plusieurs plats.

Location de vélos pour balade improvisée

Après cette pause gastronomique exotique, nous décidons de louer des vélos près de la Barceloneta afin de flâner à nouveau dans El Born et le Barri Gotic.

Une fois sortis au métro Barceloneta, nous allons au magasin BH. Pour un fabricant de vélo, on ne peut pas dire qu’ils mettent en avant des vélos de qualité en location, mais bon, on s’en contentera. Nous voilà sur nos montures, passant par l’Arc de Triumf. Le parc de la Ciutadella est fermé, pour cause de manifestation. On roule sans but à travers El Born, profitant une fois encore de petites ruelles et des jolies places.

DSC_1685.jpg

Nous tombons sur la fin de la manifestation au métro Jaume.

DSC_1693.jpg

Manifestants et journalistes attendent une déclaration place Sant Jaume, au pied du palau de la generalitat.

DSC_1700.jpg

Nous continuons sans encombres vers la place Reial qui nous avait bien plu lors de la visite guidée.

DSC_1704.jpg
Plaça Reial

Nous repassons Plaça Nova pour revoir la cathédrale.

DSC_1711-EFFECTS.jpg

Après cette virée à 2 roues, nous rendons les vélos et nous nous dirigeons vers le téléphérique pour assister au coucher de soleil au Montjuic. Mauvaise pioche, les derniers trajets sont tous complets.

Vite, il faut trouver une autre solution, nous sautons dans un rickshaw pour qu’il nous mène au pied du funiculaire. Le trajet prend plus de temps que prévu et cela semble inévitable, la malédiction du coucher de soleil a encore frappé.

DSC_1715.jpg
En route vers Montjuic

Une fois arrivés au funiculaire (prix d’un ticket de métro), nous voilà sur le Montjuic, mais pas encore au sommet. Nous continuons de monter à pied pour atteindre le château. Nous passons par un des parcs.

Bon à savoir : un bus permet aussi de monter de plaça Espanya au sommet du Montjuic, et aussi de faire le chemin inverse.

DSC_1718.jpg

Le téléphérique nous nargue, nous arrivons presque au sommet !

DSC_1720.jpg

L’entrée du  parc du château est payante. Celui-ci se trouve à 170m d’altitude et date du XVIIème siècle.

DSC_1727.jpg

L’ombre des canons pointant vers la mer surgit au détour du parc.

DSC_1737.jpg

D’un côté du parc, il y a une vue sur la ville, de l’autre sur le port industriel.

DSC_1743.jpg
Vue sur le port industriel

Après cette balade quasi nocturne dans le parc du château, nous attendons le bus pour redescendre au niveau de la place Espanya ; afin un petit peu avant, au parc où a lieu les fontaines magiques.

Evènement populaire où se mêlent Barcelonais et touristes, il s’agit de puissants jets d’eau se mêlant à des jeux de lumière sur des musiques contemporaines.

DSC_1757.jpg

C’est une attraction gratuite où l’atmosphère est bon enfant.

Du 31 Mars au 30 Octobre, les horaires des spectacles sont : Jeudi, Vendredi, Samedi et Dimanche, 21h, 21h30, 22h, 22h30, 23h.

Du 31 Octobre au 30 Mars, Vendredi et Samedi, à 19h, 19h30, 20h 20h30.

Pour tout dire, après 10 minutes, on a commencé à se lasser. D’une part la musique n’est pas très forte et est parfois couverte par les voix et les cris des spectateurs. D’autre part, les jets d’eau ne sont pas vraiment synchro avec la musique. C’est distrayant, disons, sans plus.

Nous vous conseillons de venir en avance et de vous installer sur les escaliers, ou mieux, sur les murets opposés aux escaliers de l’autre côté du bassin. Vous aurez une belle perspective sur les colonnes et les escaliers.

20171026_212319.jpg

Nous repartons, fourbus de notre journée qui est, malheureusement, déjà la dernière.

Demain matin, ce sera l’heure de reprendre l’avion pour rentrer à Paris. Cette fois-ci, nous gérons parfaitement les tickets de métro et rentrons dans la grisaille.

Barcelone nous a beaucoup plu ; une ville où la bonne humeur règne avec un climat idéal. Des merveilles architecturales, une plage sympa, une culture affirmée, tout cela dans une bonne ambiance et une visite agréable grâce à une présence touristique plutôt faible. Barcelone, nous, on aime ! 

laptitefamillebaroudeuse

Et vous qu’aimez-vous le plus à Barcelone ?

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

     

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ingrid dit :

    J’adore redécouvrir Barcelone a travers les articles des autres. J’ai l’impression de voir une nouvelle ville à chaque fois 😀

    1. J’imagine que sans enfants, cela doit être une toute autre façon d’aborder la ville ! Il doit y avoir aussi une grosse différence entre la pleine saison et octobre. C’était plutôt calme et pas beaucoup de monde. J’aime bcp partir à cette période, on est au calme ! 🙂

      1. Ingrid dit :

        Ah oui clairement avec et sans enfants c’est différent mais tu as vu pas mal de choses que je n’ai pas faites du côté de la Barcelonetta. Moi j’adore partir en Mai avec le début de la floraison mais il y’a déjà du monde 😻 alors qu’en octobre ça doit être cool aussi niveau touristes !

  2. Je ne sais pas si c’est tjrs comme ça en octobre car il faut bien avouer que le contexte était particulier, entre l’attentat et la crise politique…. En tout cas, il n’y avait vraiment pas bcp de monde. Le top

  3. LaDivia dit :

    J’ai eu la chance de vivre 4 mois à Barcelone, pour terminer mes études, et j’en garde un excellent souvenir. J’adore la diversité architecturale de la ville, entre les vieux quartiers du Born et de Barri Gotic, les rues en damier de l’Eixample, la cité contemporaine du Port Olimpic. J’ai aimé le charme du quartier Sant Andreu, loin du centre et des touristes mais terriblement mignon avec ses placettes et ses rues bordées d’orangers.

    1. Ah zut, du coup on regrette de ne pas avoir eu le temps d’aller à Sant Andreu… En tout cas, c’est chouette d’avoir fini ses études là bas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s